5 signes qui indiquent que vous êtes prêt pour le coworking

Ces dix dernières années, les espaces de travail collaboratif (coworking) se sont multipliés à travers le monde. De nombreux travailleurs autonomes voient les avantages de quitter le confort de leur domicile pour se diriger vers ces espaces novateurs.

Statistique Canada révélait qu’en 2015, près de 15% de la population active travaillait à son compte au Canada. Le travail autonome connait une croissance rapide ces dernières décennies.

Or, travailler à domicile présente ses propres obstacles qu’il est possible de solutionner.

 

1. Organiser son environnement de travail

Faire le tri dans son bureau, c’est faire le tri dans sa tête. Ranger votre espace de travail, jetez tout ce qui ne vous sert plus et qui vous encombre. Cela vous donnera l’impression d’être plus clair et plus ordonné dans votre tête. Mettre son bureau devant une fenêtre aide aussi à la concentration. La lumière du jour est beaucoup plus agréable que la lumière du soleil. Il s’agit aussi de comprendre d’où viennent les distractions et de les éliminer : musique, romans, magazines, Internet ou le cellulaire si vous n’en avez pas besoin, etc…

2. Utiliser la technique Pomodoro

Cette technique provient de Francesco Cirillo dans les années 1980. Le principe est de rester concentré sur UNE SEULE chose à la fois pendant 25 minutes. Ensuite, prendre 5 minutes de pause. Après 4 sessions de travail, vous pouvez prendre une plus longue pause de 15-20 minutes. Ensuite, vous recommencerez depuis le début. Pourquoi est-elle efficace ? Elle permet de développer votre discipline et de vous concentrer sur ce que vous avez à faire. Elle aide également à diminuer les distractions. Il existe également d’autres techniques comme prendre des pauses toutes les 40-45 minutes ou encore ce que l’on appelle l’observation active. C’est le fait de fixer l’attention sur un objet ou une pièce et de se souvenir de tous les détails possibles.

3. Pratiquer des exercices de respiration/méditation

Le simple fait de respirer permet d’oxygéner le cerveau. Inspirer quelques secondes par le nez en gonflant le ventre. Puis expirer lentement par la bouche. Vous pouvez aussi prendre un temps pour méditer. La méditation a de nombreux bienfaits comme la diminution du stress, l’amélioration de la mémoire et aussi une meilleure oxygénation du cerveau. Plusieurs applications sur la méditation guidée sont disponibles gratuitement : Petit Bambou, Zenfie, Headspace, Calm.

4. Se connaitre

Il est important de connaitre le fonctionnement de son cerveau. Nous avons tous des moments de la journée où nous sommes le plus efficace. Pour cela, notez tous les moments où votre niveau de concentration est le plus propice. Il faut aussi noter les moments « perdus » et les moments qui pourraient être productifs. Ensuite, mettre en place un rythme de travail dépendamment de ces moments de concentration. Avoir un rituel permet aussi à son cerveau d’avoir une habitude et ne pensera pas à la distraction.

Plus de raison d’attendre

Entrez dans votre nouvelle aire professionnelle

UNE VISITE S'IMPOSE

514.292.9464
100 rue Richelieu, suite 220, Saint-Jean-sur-Richelieu, Qc J3B 6X3